« So british ! Tellement français ! » n°36

Edito

Peut-être serez-vous surpris par notre choix de thème ?

Avec So british ! Tellement français !

notre idée printanière est de vous faire voyager.

Passons donc ensemble la Manche.

Enfant lorsque j’allais avec mes parents dans la capitale anglaise, j’étais frappé par deux choses : d’abord la très grande proximité géographique de Londres et de Paris : à peine une heure en avion, nous avions tout juste le temps de décoller que déjà le pilote démarrait sa descente ; ensuite, cette proximité contrastait avec le très grand dépaysement que je ressentais une fois sur place : bus à double étages, cabines téléphoniques rouges, relève de la Garde, taxi, grands parcs, marchés aux puces… Par ailleurs, la ville me semblait davantage teintée du tumulte du monde que la capitale française, et le multiculturalisme y était très présent.

Aujourd’hui, nous vous proposons précisément un grand saut dans la vie de la paroisse multiculturelle Notre-Dame-de-France à Londres, dont s’occupe une communauté mariste.

À l’heure où nos amis anglais occupent régulièrement l’actualité médiatique depuis qu’ils ont opté pour le Brexit, voyez dans ce numéro l’occasion de faire plus ample connaissance avec ce lieu de vie qui incarne bien l’accueil mariste et l’ouverture au monde.

Regard Maristes a donc décidé de prendre l’Eurostar pour son 36e numéro, et – référence à l’actualité ? – il arrive parfois que le train prenne du retard…

Notre équipe de rédaction n’y échappe pas et vous propose donc un petit wagon de rattrapage pour les textes que nous n’avons pas pu publier, faute de place dans le précédent numéro. Il parait que c’est justement la définition de la Gourmandise que d’en vouloir plus…

Bonne lecture.REGARDS MARISTES 36


Florent Nouschi, laïc mariste

Télécharger Regards Maristes n°36 au format PDF