« Bienvenue à Toulon – Cap sur l’avenir » n°40

Edito

Un vieil homme est assis à l’entrée de Toulon. Je le regarde, insolite…

Un voyageur s’arrête et lui dit : « Je ne suis jamais venu ici. Comment sont les Toulonnais ? » Le vieil homme lui répond par une question :

– Comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens ?

– Égoïstes et méchants, c’est la raison pour laquelle j’étais bien content de partir.

Le vieillard répond : « Tu trouveras les mêmes gens ici. »

Un peu plus tard, un autre voyageur s’approche de l’homme assis :

– Eh papi, j’arrive dans la région. Comment sont les Toulonnais ?

– Dis-moi mon garçon, comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens ?

– Ils étaient aimables et accueillants. J’avais de bons amis, j’ai eu du mal à les quitter, répond le jeune voyageur.

– Tu trouveras ici les mêmes.

Interloqué, je m’approche du vieil homme : « Comment peux-tu donner deux réponses différentes à la même question ? » Le vieux sage sourit finement, et me répond : « Chacun porte en lui sa vision du monde ; chaque être humain a tendance à voir dans les autres ce qu’il est en son propre cœur. »

Des paroles diverses, où chacun parle de lui en parlant de Toulon, des Maristes, des Maristes à Toulon… Vous découvrirez au fil des pages une belle convergence, du côté de la dynamique, de l’ouverture, de l’éclosion, de l’éducation, du verbe fait frère grâce à Marie disponible, de lieux divers et en évolution. Avec cette constance d’attention aux enfants, jeunes, hommes et femmes, chacun inscrit dans le coeur de Dieu, merveille insoupçonnée, qu’on peut entrevoir en s’essayant au regard du Christ sur ces frères tel qu’il est rapporté dans les évangiles.

Oui, bienvenue à Toulon et cap sur l’avenir ! Et pour cela il nous faut lever l’ancre, recevoir le passé non comme une source, ni même une origine, car source et origine sont en Dieu, mais comme  histoire remontée, emportée comme l’ancre, histoire qui permet de s’en libérer et de comprendre le présent pour avancer.

Ce numéro de Regards Maristes est piloté par Alexandra Yannicopoulos-Boulet, et je la remercie vivement d’avoir accepté cette mission ; sa compétence, sa foi en Dieu avec Marie pour compagne, sa collaboration avec l’équipe de rédaction, Corinne, Alain, Emmanuelle, Didier, Béatrice, Jean-Bernard nous promettent des Regards stimulants, réjouissants…

Je félicite et remercie Florent Nouschi, précédent directeur de la rédaction, dont le dynamisme, la délicatesse, les connaissances, la disponibilité dans un agenda familial, professionnel et amical très rempli, ont permis à Regards Maristes d’entrer dans une nouvelle formule, une nouvelle dynamique. Merci également à Catherine son épouse et néanmoins membre du comité de rédaction pour ce qu’elle a apporté d’ouverture et de rigueur à la revue.

Je profite enfin de cet éditorial exceptionnel pour remercier les auteurs : leurs textes riches et variés, documentés, parfois poétiques nous donnent à penser, rêver, parler, prier.

Bernard Fenet, directeur de la publication

Télécharger Regards Maristes n°40 au format PDF